La Saison Feu - l'Eté

 

La saison “Feu”, l’été, est le temps de la mobilité retrouvée !  Nous ne pourrons peut-être pas nous rencontrer mais nous accompagnerons tous vos mouvements depuis cette page spécialement dédiée.

Temps de l'action (aller marcher !) et du regard concentré (observer la nature !), l'été nous invite à travailler sur la circulation de l'énergie dans les méridiens du coeur (et maître coeur) et de l'intestin grêle (et du triple réchauffeur).

C'est normalement pour nous le temps de faire feu de tous bois pour compléter et consolider nos apprentissages... qui seront peut-être cette année un peu plus théoriques, mais pas moins utiles !

Échauffement et préparation

Pour la première moitié de la période, nous conserverons l'échauffement de la période précédente.

La base d'étirements dans cette période de confinement me semble primordiale. De plus, la saison du Feu ne commencera réellement que le 5 mai. En outre, le long étirement final permet de travailler sur les méridiens du maître coeur et du triple réchauffeur.

Nei Gong -

La préparation du corps

Trois exercices au menu pour cette longue période.

Je vous invite à choisir ce qui vous convient au fur et à mesure des semaines et des envies.

1. Faire Tourner le Ciel et la Terre est très bon pour la coordination générale du corps.

2. La Balle du Tai Ji, nous l'avons étudiée en début d'année, mais je reviens dessus car il est utile pour la suite de l'apprentissage de la forme des Treize Techniques. Je vous ai mis la vidéo qui montre le déplacement... à ne pas oublier !

3. Planter les Saules et les Peupliers à l'envers permet de préparer le corps et notamment la colonne et le bassin à l'utilisation de la force spirale. ne forcez pas sur le mouvement au départ et en début de période !

Petit truc pour vous aider à le comprendre : la base du mouvement est la même que la Balle du Tai Ji...

 
Une petite pause ? Découvrez ou redécouvrez...
Fresque dans un temple bouddhiste de Chengdu, dans la province du Sichuan © Getty / Philippe LEJEANVRE
 
Anne Cheng, sinologue...

 

 
 
Premier exercice :
 
Faire tourner
le Ciel et la Terre

 

Démontré par

Mathieu Genty

 

 
 
Deuxième exercice :
 
La Balle du Tai Ji
en déplacement

 

Démontré par

Mathieu Genty

 

 
 
Troisième exercice :
 
Planter les Saules et les Peupliers à l'envers

 

Démontré par

Mathieu Genty

 

Je profite du confinement pour vous proposer un peu plus de théorie pour remplacer une pratique que nous nous efforcerons de rattraper dès que possible !

La forme des Treize Techniques

Les Treize Techniques, ce sont les 8 principes et les 5 pas, bases du Tai Ji Quan qui se déclinent à l'infini dans des formes toujours plus longues... Mais l'origine du Tai Ji Quan, c'est d'être la "Boxe des Treize Techniques". C'est ce que nous vous proposons de comprendre et d'étudier en première année.

 

Les 8 principes ou 8 potentiels

 

Bā Mén : 八门 que l’on traduit par les huit portes ou bien les 8 potentiels, ce terme fait référence aux 8 principales techniques de mains (membres supérieurs). Elles correspondent aux 8 trigrammes (BAGUA) et aux 8 directions géographiques.

 

 

棚 Péng : Parer. Dans la pratique, il est perçu comme une force d’expansion. L’énergie de péng est comme celle d’un bouclier qui tourne, dévie et protège, il permet l’écoute. Péng est omniprésent, il est ce fameux « ballon », il exprime notre centre et il comprend virtuellement ses amis lǔ , jǐ et les autres…

On l’associe à ☰ 乾 Qián, le ciel, le créateur, la créativité, la force, l’initiative.

 

捋 Lǔ : signifie lisser, peigner avec les doigts.

Lǔ est traduit par tirer, rouler en arrière, attirer dans le vide, céder, guider et neutraliser. Lǔ est différent de Cǎi.

On l’associe à ☷ 坤 kūn , la terre, la disponibilité, l’adaptabilité, l’accueil, le don de soi.

 

擠, 挤 Jǐ : Presser, bousculer, pousser…

C’est une action percutante ou une énergie qui propulse. C’est péng plus àn.

On l’associe à ☵ 坎 kǎn, l’eau, l’insondable, la profondeur, force de l’eau qui avance… un yang entre deux yin.

 

按 Àn : Presser, appuyer sur, contenir, contrôler, restreindre, réprimer, tenir quelque chose dans la main, selon, conformément à.

Dans le contexte du tai ji quan, àn est traduit par pousser, presser vers le bas, l’avant ou le haut, repousser des deux mains.

C’est une énergie qui repousse et déracine.

On l’associe à ☲ 離 lí , le feu, ce qui s’attache, la clarté, la lucidité, la vivacité, l’éclat.

采 Cǎi : cueillir, exploiter, recueillir, extraire… on dit souvent saisir. Au sens propre et figuré finalement car, on va saisir- par exemple un poignet- et tirer vivement dans une direction pour surprendre le partenaire, le faire sortir de son centre, l’obliger à réagir et profiter de cette réaction ;)

On l’associe à ☴ 巽 xùn , le vent, une rafale de vent qui déracine.

 

挒, 列 Liě : Ranger, aligner, citer, inscrire… Pour nous liě c’est fendre ou séparer, c’est une clé possible, c’est créer un point fixe (par exemple bloquer un pied) et déséquilibrer le partenaire, le faire basculer…

On l’associe à ☳ 震 zhèn, le tonnerre, l’impulsion, la secousse.

 

肘 Zhǒu : Coup de coude, c’est aussi frapper avec une articulation saillante.

On l’associe à ☱ 兌 duì, le lac :

 

靠 Kào : S’appuyer contre ou sur, être proche de…

C’est le plus souvent l’action de donner un coup d’épaule, de tamponner…ce que l’on peut faire aussi avec la hanche, le dos… kào est puissant

On l’associe à ☶ 艮 gèn, la montagne, la solidité.

 
 
Étude des 13 techniques

 

N'hésitez pas à poser vos questions ici !

Ecole des Terres Rouges

Siège social :

4, impasse des Vaux du Bois

91150 Brières les Scellés

 

Mel : ecoledesterresrouges@free.fr

 

Tel : 06.06.43.53.50.