Ecole des Terres Rouges

Siège social :

4, impasse des Vaux du Bois

91150 Brières les Scellés

 

Mel : ecoledesterresrouges@free.fr

 

Tel : 06.06.43.53.50.

 

Ba Gua Zhang

 

          Le ba gua zhang ou baguazhang signifie littéralement « paume des huit trigrammes ». C'est un art martial chinois traditionnel, originaire du nord de la Chine et qui se classe dans la catégorie des arts martiaux internes (neijia).

          Les bases du Bagua reposent sur l'observation des phénomènes astronomiques de révolution, de rotation et de pivot. Dans les mouvements de base du Bagua on marche en tournant autour d'un point, comme la Terre tourne autour du Soleil. La Terre effectue simultanément une révolution autour du Soleil et une rotation sur elle-même. Pour conserver cette image le changement de la paume en Bagua établit le même rapport qu'entre la Terre et le Soleil.

Recherchant la décontraction et la fluidité dans le geste (avec une préférence manifeste pour l'utilisation de l'énergie et un refus de la force physique) comme beaucoup d'autres styles chinois, le Bagua zhang (ou Pakua chang) se distingue par l'utilisation marquée de la paume de main (c'est-à-dire de la main ouverte, de préférence au poing) et par des déplacement circulaires, des rotations. Comme les autres arts internes, le Ba Gua Zhang est à la fois un art martial fondé sur une stratégie du combat originale (une stratégie du contournement et de l'enroulement), une gestuelle de santé (une thérapeutique énergétique) et une discipline spirituelle fondée sur la répétition du pas glissé, parfois appelé "le pas dans la boue" (ba gua tang ni bu, 八卦趟泥步). Comme le Tai Ji Quan ou le Xing Yi Quan, le Ba Gua Zhang ne désigne pas un style unique, mais plutôt une famille d'écoles qui ont des points communs et des différences aussi bien dans les déplacements que dans le positionnement des mains.

           Le fondateur de cet art martial est Tung Hai Chuan (Dong Hai Chuan). Les histoires sur son compte sont diverses et variées et relèvent comme bien souvent des mythes et légendes. Ce que l'on peut en dire avec le plus de certitude, c'est qu'il vécut approximativement entre 1798 et 1879. Il venait d'un petit village appelé Zhu Jia Wu (comté de Wen An) dans la province de He Bei. Il apprit le kung fu très jeune auprès d'un oncle et à cette époque il est connu pour se faufiler hors de la maison jusque tard dans la nuit, abandonnant à ses parents sa part de travail quotidien. Il avait toujours la tête ailleurs, rêvant d'être un grand artiste martial, loin de la monotonie des travaux agricoles. Il était certain d'avoir un don et que sa passion lui assurerait subsistance et notoriété.

          Tung Hai Chuan se rendit à Beijing où il testa ses capacités martiales et les trouva insuffisantes. Il commença alors un long parcours qui le conduisit aux montages du Emei où il rencontra deux moines qui appartenaient probablement à "Long Men Dragon Gate School of Taoism". Il y apprit les méthodes de méditation taoïste qui consistent à marcher en cercle en chantant. Il associa ces techniques à ses connaissances martiales du Ba Fan Quan pou en faire ce que nous connaissons sous le nom de Ba Gua Zhang.