Ne crains pas d 'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter.

Sagesse chinoise

Tai Ji Quan

 

              Le tai ji quan (prononcé taï chi chuan) se traduit généralement par « boxe du faîte suprême ». Il s'agit, selon comment il est pratiqué, à la fois d'une gymnastique de santé, d'un art martial chinois qui se classe dans la catégorie des arts martiaux internes (neijia) et qui utilise les principes du Yin et du Yang, et d'une voie spirituelle, une philosophie de vie qui vous accompagne au quotidien. Plus simplement, le secret de cet Art est dans son nom, car une une traduction plus littérale serait l'"action" (chuan) de l'"énergie (chi) dans le corps (tai). Tout est dit !

Un autre nom donné au tai chi chuan est la « boxe avec son ombre », car l'observateur a l'impression que le pratiquant lutte contre une ombre. Une autre traduction courante est « la boxe de l'éternelle jeunesse », le faîte suprême pouvant être traduit moins littéralement par « immortalité », but suprême de l'alchimie taoïste, où l'homme est un intermédiaire entre Ciel et Terre.

L’objectif du tai-chi est d’affiner son énergie vitale (le chi) et ainsi de  trouver une double harmonie, avec soi, et avec son environnement.

Les mouvements ont à la fois une application martiale (esquives, parades, frappes, saisies…) et énergétique. Ils auraient été créés et développés par des guerriers taoïstes ou des moines médecins. Le tai-chi-chuan se pratique à mains nues mais est associé à des arts utilisant des armes (éventail, épée, sabre, lance…).

 

Il y a cinq écoles ou styles majeurs de Tai Ji Quan : Chen, Yang, Wu, Wu Hao et Sun.
Nous pratiquons le style Chen Pan Ling. Il s'agit d'un style issu de l'école Yang et de son fondateur Yang Lu Chan. C'est le style le plus répandu et la famille est toujours représentée actuellement par Yang Zhen Duo et son petit fils Yang Jun.

La famille Chen Pan Ling est quant à elle représentée par Chen Yun Ching et par sa nièce Chen Xiao Lin.

         On dit généralement du style Yang qu'il se caractérise par ses postures larges, ses mouvements fluides, naturels, légers, son rythme constant, uniforme. Il n'y a pas d'accélérations ou d'explosions, comme on en trouve dans le style Chen par exemple. C'est un style que l'on adapte facilement à sa morphologie et à ses ressources physiques car les postures peuvent être basses ou moyennes ou hautes.
En cela, cette école est particulièrement reconnue et recommandée comme technique de mise en forme thérapeutique. Mais le grand atout de la famille Chen Pan Ling, c'est d'avoir su conserver les spécificités martiales de cet art interne. Or, ces spécificités sont essentielles, elles sont les racines de cet art, et les oublier, ne pas les étudier, c'est s'interdire tout un pan de compréhension des mouvements et de la philosophie de vie qui se cache derrière notre pratique.

               Le Tai Ji Quan est donc une une discipline corporelle comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires, exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli. La pratique met l’accent sur la maîtrise de la respiration et vise à améliorer la souplesse, à renforcer le système musculo-squelettique et à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Selon ses adeptes, grâce à son côté méditatif et à l’extrême précision des gestes, le Tai Qi Quan permet d’apaiser le mental et d’améliorer la concentration, la vivacité d’esprit et la mémoire. Il favorise aussi une meilleure prise de conscience de soi et de son environnement et contribue à harmoniser le QI.

 

LES BIENFAITS de la pratique du TAI JI :

  • Réduit le risque de chute et améliore l’équilibre.

  • Aide au contrôle de l’hypertension.

  • Réduit les risques de maladies cardiovasculaires.

  • Améliore le sommeil.

  • Améliore la capacité aérobique.

  • Promouvoit la santé mentale.

  • Améliore la capacité pulmonaire.

  • Réduit certains symptômes de l’arthrite rhumatoïde.

  • Soulage l’arthrose du genou.

  • Aideau contrôle de l’hypertension.

  • Réduit l’ostéoporose.

  • Réduit les symptômes de la fibromyalgie.

  • Contribue à contrôler le diabète.

  • Aide à diminuer les symptômes de la maladie de Parkinson

  • Aide à la prise en charge du poids des femmes.

C'est l'endroit où l'eau est profonde qu'elle est le plus calme. "

William Shakespeare

Voici la liste des mouvements de la forme Chen Pan Ling telle que nous la pratiquons...

Notez que l'on appelle forme courte la série qui commence de la première posture jusqu'à la numéro 32 puis qui se poursuit de la 89 à la 99.

Première série - La Terre

01. Wuji – Yu Bei Shi

02. Ouvrir le Tai Ji – Qi Shi

03. Tsai, Lu, Kung bu, Ji

04. Harpe à droite

05. Saisir la queue de l'oiseau

06. Le simple fouet

07. Jouer avec la Balle du Tai Ji

08. Lever la main droite

09. La grue blanche déploie ses ailes

10. Brosser le genou (trois fois)

11. Harpe à gauche

12. Dévier, Parer, Frapper

13. Se retirer et pousser

14. Les mains en croix

Deuxième série - L'Homme

15. Brosser le genou

16. Porter le tigre et le rendre à la montagne

17. Saisir la queue de l'oiseau

18. Le simple fouet

19. Pivoter, regarder le marteau sous le coude

20. Brosser le genou en reculant

21. L’envol en biais

22. Jouer avec la Balle du Tai Ji

23. Lever la main vers le haut

24. La grue blanche déploie ses ailes

25. Brosser le genou

26. L'aiguille au fond de la mer

27. Déployer l’éventail

28. Se retourner, lancer le poing, lancer la main

29. Dévier, Parer, Casser en reculant

30. Saisir la queue de l’oiseau en avançant de trois pas

31. Le simple fouet

32. Les mains dans les nuages

33. Le simple fouet

34. Flatter l’encolure du cheval (à droite)

35. Coup de pied droit pointé

36. Flatter l’encolure du cheval (à gauche)

37. Coup de pied gauche pointé

38. Se retourner, planter le coude, Coup de pied talon (gauche)

39. Brosser le genou (deux fois)

40. Coup de genou, lancer le poing en bas

41. Se retourner, lancer le poing, lancer la main

42. Flatter l’encolure en avançant d’un pas

43. Coup de pied droit pointé

44. Combattre le tigre à droite

45. Lancer le poing droit

46. Combattre le tigre à gauche

47. Lancer le poing gauche

48. Coup de pied talon (droit)

49. Les vents dans les oreilles

50. Posture assise, mains en croix

51. Coup de pied horizontal

52. Se retourner, planter le coude, Coup de pied talon (droit), Pas croisé

53. Dévier, Parer, Frapper

54. Se retirer et pousser

55. Les mains en croix

Troisième série - Le Ciel

56. Brosser le genou

57. Porter le tigre et le rendre à la montagne

58. Saisir la queue de l'oiseau

59. Le simple fouet

60. Séparer la crinière du cheval sauvage.
61. La femme de jade tisse avec la navette

62. Saisir la queue de l’oiseau en avançant de deux demi-pas

63. Le simple fouet

64. Les mains dans les nuages

65. Le simple fouet

66. Le serpent

67. Le coq d’or se tient sur une patte (gauche)

68. Pourfendre à droite

69. Le coq d’or se tient sur une patte (droite)

70. Repousser le singe

71. L'envol en biais

72. Jouer avec la Balle du Tai Ji

73. Lever la main vers le haut

74. La grue blanche déploie ses ailes

75. Brosser le genou

76. L'aiguille au fond de la mer

77. Déployer l’éventail

78. Se retourner, lancer le poing, lancer la main

79. Dévier, Parer, Casser en avançant

80. Saisir la queue de l’oiseau en avançant d’un pas

81. Le simple fouet

82. Les mains dans les nuages

83. Le simple fouet

84. Flatter l’encolure du cheval (à droite) en avançant d’un demi-pas

85. Pourfendre

86. Le coup de pied à la Lune

87. Lancer le poing en bas

88. Saisir la queue de l’oiseau en avançant d’un pas

89. Le simple fouet

90. Le serpent

91. Les sept étoiles

92. Enjamber le tigre

93. Tourner le corps, pourfendre

94. Balayer le Lotus

95. Bander l’arc et tirer sur le tigre

96. Dévier, Parer, Frapper en pas croisé

97. Se retirer et pousser

98. Les mains en croix

99. Fermeture du Tai Ji